Ici, on suit le courant!!

voiture electriqueLe Québec se distingue par un nombre élevé d’achats de véhicules électriques par rapport au reste du Canada, près de la moitié des ventes s’effectuent dans notre belle province. L’offre des manufacturiers est de plus en plus grande. Mais comment s’y retrouver dans ce brouhaha de termes qui ne nous sont pas toujours familiers? Voyons cela de plus près.

On distingue trois grandes catégories de modèles : les entièrement électriques, les hybrides et les hybrides rechargeables.

Dans la première, soit entièrement électrique, ou VEB (voiture électrique fonctionnant à batterie), les voitures fonctionnent uniquement grâce à une batterie et une transmission électrique. Ils ne contiennent pas de moteur à combustion interne. Ces voitures sont idéales pour les consommateurs qui parcourent de courts trajets puisqu’elles disposent d’une autonomie restreinte. Dépendamment des modèles, ils se rechargent en moyenne en quatre heures sur une station de 240 volts; ils se branchent aussi sur une prise de maison régulière, mais le temps de charge devient alors plus long. Le système de récupération de freinage permet également d’emmagasiner une partie de l’énergie dépensée. Il existe une sous-catégorie de voitures électriques dites à autonomie prolongée; ces dernières possèdent une génératrice à essence permettant de fournir l’électricité à la batterie lorsqu’elle est épuisée.

Dans la deuxième catégorie, on retrouve les voitures hybrides (VH). Celles-ci sont munies de deux systèmes : un moteur à essence et un moteur électrique alimenté par une batterie. En fait, le terme « hybride » englobe tous les véhicules qui ont deux systèmes de propulsion différents qui fonctionnent en même temps, ou non, pour alimenter la transmission et ainsi entraîner les roues. Leur batterie est uniquement rechargée par le moteur à essence et par le système de récupération du freinage, et ce, sans aucun branchement au réseau électrique.

En dernier lieu, on retrouve la voiture hybride rechargeable (VHR). Elle fonctionne principalement sur le moteur électrique, mais a recours au moteur à combustion, donc à l’essence, lorsque nécessaire tout comme les voitures hybrides de la catégorie précédente. Cette dernière peut être branchée au réseau électrique. En général, si vous n’effectuez que de courtes distances (10 à 35 km), vous ne dépasserez jamais l’autonomie électrique de la voiture et n’aurez jamais besoin de faire le plein. Pour ces modèles, vous contrôlez les économies d’essence.

Sachez que le gouvernement du Québec prévoit qu’il y aura 785 bornes électriques en service d’ici la fin de 2016, dont 60 à charge rapide et que le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles accorde un rabais pouvant aller jusqu’à 8 000 $ à l’achat ou à la location d’un véhicule de l’une de ces catégories. De plus, selon l’Observatoire de la Consommation Responsable (OCR), 37 % de la population de la province envisage l’achat d’un véhicule hybride et 27 % celui d’un véhicule électrique.

Serez-vous du nombre?

Publicités

Publié le 9 avril 2016, dans Automobile. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :