Conduite hivernale

hiverAu Québec, nous sommes les premiers à savoir que les conditions hivernales de nos routes ne sont pas toujours idéales. La conduite lors de cette saison n’est pas de tout repos. Dans le domaine de la sécurité, trois mots sont à retenir : prévoyance, prudence et patience.

Consultez les bulletins météorologiques et partez en avance lorsque vous prenez la route. Essayez toujours de planifier et de prévoir les situations, les rues ou les endroits qui peuvent s’avérer dangereux. Avant de partir, assurez-vous de bien déneiger votre voiture et non pas seulement votre pare-brise ; le maximum de visibilité est nécessaire. Également, vous éviterez d’aveugler les autres automobilistes et de vous offrir une contravention salée puisque vous dérogez, du même fait, au code de sécurité de la route.

Prévoyez une période d’essai dans un stationnement désert afin de voir comment se comporte votre véhicule en cas de freinage brusque ou de dérapage. Il existe des cours de conduite hivernale. Si vous angoissez derrière votre volant durant cette saison, pourquoi ne pas vous en offrir quelques-uns ? Soyez alerte ; prévoyez une distance plus respectable par rapport aux autres véhicules, cela vous permettra de mieux réagir en cas de situation impromptue. Anticipez le temps de réaction des conducteurs derrière vous et ceux en sens inverse. Signalez d’avance vos intentions, que ce soit pour freiner ou tourner le coin. Vérifiez la quantité de lave-glace et d’essence. ; on ne sait jamais! Vous pourriez vous maintenir au chaud en cas d’accident en laissant rouler le moteur. Certaines personnes ajoutent  aussi du poids dans le coffre pour une meilleure traction.

Parler de traction ne mène qu’à la prudence. La mode est aux véhicules quatre roues motrices qui provoquent un faux sentiment de sécurité. Dès la première neige, les premiers à perdre le contrôle de leur véhicule sont souvent les nouveaux propriétaires de ce type de voiture.  Certes, la tenue de route est meilleure, mais il faut souligner que le mode de propulsion n’offre absolument aucun avantage quand vient le moment de freiner ou de négocier un virage lorsqu’on roule trop vite. Allez-y avec douceur et évitez les coups de volant et les freinages brusques. Ces manoeuvres déséquilibrent la voiture et peuvent provoquer des dérapages. Les freins ABS, présents sur votre véhicule, vous permettent de garder le contrôle sans glisser inutilement. Ainsi, en cas de freinage urgent, ils effectuent une pulsion répétée sur la pédale qui permet de conserver le plein contrôle de votre véhicule dans la trajectoire désirée. Vous ressentirez les contrecoups de la pédale; ne la relâchez pas et évitez de presser dessus à répétition. Les dispositifs de sécurité sont conçus pour assurer la sécurité des passagers. Par contre, le facteur de sécurité le plus important, c’est un conducteur vigilant qui conduit prudemment!

Finalement, patience et tolérance sont de mise. Réduisez votre vitesse sur une route enneigée ou glacée, c’est la meilleure attitude derrière le volant.  Civisme et savoir-vivre sont de mise!  Certaines personnes ne sont pas à l’aise sur les routes, particulièrement en hiver. Bouclez votre ceinture et réduisez  les distractions.Et n’oubliez pas : prévoyance, prudence et patience.

Bonne conduite! Et bon hiver!

Publicités

Publié le 6 décembre 2015, dans Automobile. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :